Da Kamarad
Kaptain BIGG — Da Kamarad
Date de sortie : Dec. 21, 2009
Label : Autoprod.
Tracklist:
  1. Les Americains
  2. La Complainte du Vieux
  3. Le Réverbère
  4. Love the Bomb
  5. Go-Go's
  6. Les Moutons
  7. Rude Boys
  8. La Cucaracha
  9. VALRAS
  10. Paulette et José
  11. Dans mon salon
  12. Welcome to Funky Town

Partager

facebooktwittergoogle plus
pinterest

Share

×

Paroles

Les Américains

(Big Mac et twist en Irak)

(KB/KB)

Les Américains sont gros et crétins
Ils se suffisent d’eux même et n’ont besoin de rien
Et dans leur grande bonté,
Zyeutant sur les pays voisins
Ils apportent la liberté
Dont ils se croient les gardiens

Les Américains sauveurs de l’univers
Les Américains, gros, abrutis et fiers
Les américains (x2)

Les Américains sont gras et bourrin
Big Mac, Coca Cola, Football Américain
Se déguisant en bourreaux blanc
Défilant faisant les fiers
Ils se croient être descendant
D’une race pure et sans mystère

Les Américains sauveurs de l’univers
Les Américains, gros, gras, abrutis et fiers
Les américains (x2)

Oncle Sam, le chef qui a besoin
De bras et G.I. Joe, sous-chef qui marche au pas
Chez les autres faits le justicier
Et chez lui, crucifix les Blacks
Prenant son pied à les brûler
Et en Irak réduit les combats

Les Américains sauveurs de l’univers
Les Américains, très gras, abrutis et fiers
Les américains (x2)

AdLib.

Les Américains…

La complainte du Vieux

(Mon corps me lâche !)

(KB/KB)

J’ai cru en toi. Je t’ai trop fait confiance
Besoin de ton assistance.
J’avais mis tous mes espoirs en toi
Mais le temps est sournois.

R
Mes abas et ma chair
Mes cheveux et mes artères
Mes os et mes soucis ventriculaires
J’ai mal aux articulations
Mon corps est en destruction

J’ai cru en toi te croyant invincible
Et c’est irréversible
Mon Corps, tu n’es pas irréductible
Et pourtant c’était prévisible
Toutes ces années d’insouciances
De consommation de substances
Illicites et ma facilité à son accoutumance
Oubliant les conséquences

R
Mes abas et ma chair
Mes cheveux et mes artères
Mes os et mes soucis ventriculaires
J’ai mal aux articulations
Mon corps est en destruction

+
Défonces toi et profites en
Tant que tu es jeune et en vie
Il faut que tu saches que tout a un temps
Et que rien ne se réécrit
Sautes dans tous les sens
Et pousses des cris
Abuses de ce qui t’es offert cette nuit !
Il faut que tu comprennes que demain
Tu ne seras plus jamais sain

Mon corps me … Lâche
Le Lâche !

Je pensai que vous pouviez supporter
Mes Poumons, une telle quantité
Tout ces produits, aspirer leur fumées
Sans jamais être inquiété
J’avais réellement confiance en toi
Mais mon Foie, je t’ai tant saoulé parfois
Je ne peux t’en vouloir d’avoir été si maladroit
Autant que j’ai pu l’être, ma foi

R
Mes abas et ma chair
Mes cheveux et mes artères
Mes os et mes soucis ventriculaires
J’ai mal aux articulations
Mon corps est en destruction

+
Défonces toi et profites en
Tant que tu es jeune et en vie
Il faut que tu saches que tout a un temps
Et que rien ne se réécrit
Sautes dans tous les sens
Et pousses des cris
Abuses de ce qui t’es offert cette nuit !
Il faut que tu comprennes que demain
Tu ne seras plus jamais sain

Mon corps me … Lâche
Le Lâche !

[Solo] Mon corps part en sucette de partout
J’ai même parfois du mal à tenir debout
J’en ai surement abusé
D’ailleurs observez, ça ce voit
Malheureusement il me reste ma voix !

R

+

Le réverbère

(4:22)

C’est quand même bien de vivre ici
On aurait pu être plus mal lotis
Il est pas si mal ce réverbère
En Afghanistan ou au Chili
Là ou la légalité n’est pas une vie
Là ou règne la pression militaire

On est quand même bien assis chez toi
Au chaud quand le temps ne le veut pas
On n’est très loin de la misère
Très loin des famines, de la malaria
Des victimes de gangs ou de la guérilla
Il est pas si mal ton réverbère
Un beau salon tout équipé
Tout ce qu’il faut pour communiquer
L’actualité n’a plus de mystère

On aurait pu naître petit Thaïlandais
A 10 ans bosser et être illettré
Où être déjà a la guerre
Moi j’te dis, c’est quand même bien de vivre comme ça
Imagine, on aurait pu naître aux USA
Ho! Ça c’est le comble de la misère
Il est p’t’être mal placé ce réverbère
Mais là, avec ta lettre, tu rentre dans une galère
Arrête d’écrire ta protestation au Maire…
————————————————-

Love The Bomb

(Da Kamarad !)

(KB/KB)

Love the bomb, about it, we don’t care
Love the war, about that, we don’t care
Love the bomb, about it, we don’t care
Love the war, about that, we don’t care
Love microb, about it, we don’t care
Pandemic, about that, we don’t care
Pollution, about that, we don’t care
and the earth, about it, we don’t care
A la fin de notre monde
On verra bien ce qui nous aura éteins
On a tant de choix, pour notre tombe
Tant de possibilité de déclin
Love the bomb, about it, we don’t care
Love the war, about that, we don’t care
Oui parlons de la bombe
Elle nous a tant effrayées
Tapis dans l’ombre, la guerre gronde
Il ne faut surtout pas la réveiller
3ème Guerre du Monde
Love the bomb, about it, we don’t care
Love the war, about that, we don’t care
Pourquoi pas une pandémie
Etreignant toute la planète
Une dernière, une ultime épidémie
Nous transformant tous en zombies abjects
Love microb, about it, we don’t care
Pandemic, about that, we don’t care
[Solo] Et si c’était notre mère nature
Qui reprenait les reines en mains
Une ère glacière, une ère de tortures
Qui éradiquerait le genre humain
Pollution, about that, we don’t care
And the earth, about it, we don’t care

Mais pensez à cette si petite chose
Qui flotte dans l’espace
Aux astéroïdes, la Terre s’expose
Et rien ne survivra à sa surface
L’extinction des Hommes

Love the bomb, about it, we don’t care
Love the war, about that, we don’t care
Love microb, about it, we don’t care
Pandemic, about that, we don’t care
And the earth, about it, we don’t care

Go-Go’s

(3:21)

Non innocente
Loin d’être pieuse
Elle danse du ventre
Et joue les pucelles pisseuses

Parfois en Vamp
Ou Go-Go danseuse
Elle chauffe les bandes
De mecs en chaleur

Salma a tout
A lui envier
Elle me rend fou
Comme son déhanché

Elle danse pour moi
Enfin, j’y crois
Mais même mes billets
Ne pourrons-nous rapprocher

AyayayayOoo…

————————————————

Les moutons

(Bééééééééé…)

(KB/KB)

Ils nous flic de partout
Et s’ils le pouvaient
Ça serait par tous les trous
Ils veulent savoir tout sur tout
Tes habitudes, tes passions
Ils lâcheront pas un bout

Clique sur moi (x2)
On me prénomme « SPAM »
Répond-moi (x2)
À mes pubs au téléphON(e)
Donne-moi (x3)
Des informations
Explique-moi (x2)
Comment vie un mouton
(Man !)

Tous ce que tu cache au fond de toi
Tes plus profonds phantasmes
Ils veulent tout savoir
Connaitre toutes tes copines
Mais aussi tous tes copains
La longueur de ta « BIP ! »
Et ce que tu bois le matin
Quelle maladie tu as eu un jour
Et celles dont tu a le plus peur
Si tu veux trouver le grand amour
Ou à grignoter entre midi et deux heures
N’importe quelle information
Permettra de faire du pognon

Donne-moi (x3)
Des informations
Explique-moi (x2)
Comment vie un mouton
(Man !)

Ils nous flic de partout
Et s’ils le pouvaient
Ça serait par tous les trous
Ils veulent savoir tout sur tout
Tes phobies, tes angoisses
Ils lâcheront pas un bout

Partout ils mettent des caméras cachées
Et si on cherchait bien
On pourrait en trouver
Ils collectent vos données
Dans tous formulaires
Qu’avec innocence, vous remplissez
Vous êtes classé, catalogué
Vous figure à votre place
Dans l’immense base de données
Et quand vous serez bien ciblé
Ils pourront vous faire acheter
Ce qu’ils ont désiré

Clique sur moi (x2)
On me prénomme « SPAM »
Répond-moi (x2)
À mes pubs au téléphON(e)
Donne-moi (x3)
Des informations
Explique-moi (x2)
Comment vie un mouton
(Man !)

Vous êtes fiché
Vous êtes sous leur pouvoir
Comme tous le monde
Vous avez donné votre à-valoir
Remplissez vos fiches
Cochez dans les cases
Surtout pas de triche
Il faudra bien que l’on vous classe

Etre au service de la grande distribution
C’est notre lot à tous, nous les moutons

Ils nous flic de partout
Et s’ils le pouvaient
Ça serait par tous les trous
Ils veulent savoir tout sur tout
Tes amours, tes combats, tes échecs
Ils veulent savoir tout

Ils nous flic de partout
Et s’ils le pouvaient
Ça serait par tous les trous
Ils veulent savoir tout sur tout
Pour pouvoir te faire acheter
Ce qu’ils veulent vendre surtout…

Rude Boys

(Tiki Tiki Up!)

(KB/KB)

…but we remain still… Young!

Son of Sons

We are the Rude Boys
Far from like as toy
But we remain still Young!
Son of Sons

Tout autour de la planète
Y’a le Reggae qui sonne
Y’a plus personne qui se prend la tête
Quand y’a le Reggae qui sonne

D’Éthiopie en Scandinavie
Des Carpates en Bolivie
Il y a toujours le Reggae qui sonne
Là où sont les Rude Boys

You are a Rude Boy
I’m a Rude Boy
Under no special flag!
You are a Rude Boy
We are Rude Boy
And being that you can brag!!

We are the Rude Boys
Far from like as toy
But we remain still Young!
Son of Sons

C’est un concept universel
Comme le Reggae qui sonne
Et il n’y a rien d’accidentel
A être Rude Boy
Tant que le Reggae sonne

De Sarcelle au Vélodrome
De l’Alaska à l’Australie
Partout il peut y avoir des Rude Boys
(Il) Suffit d’écouter le Reggae qui sonne

You are a Rude Boy
I’m a Rude Boy
Under no special flag!
You are a Rude Boy
We are Rude Boy
And being that you can brag!!

We are the Rude Boys
Far from being as toy
But we remain still Young!
Son of Sons (x2)

[Solo]

Son of sons…

En restant jeune
Écoutant le Reggae qui Skank
Tu es un Rude Boy !
Vas-y sautille !
Secoue les bras !
Et fait moi ton plus beau
Sourire Wonder Bra !
(Man !)

Si tes articulations te font mal
Ou si t’es minot dans une poussette
Il ne te reste plus comme solution
Que de que de secouer la Tête !
(Rude Boy !)

You are a Rude Boy
I’m a Rude Boy
Under no special flag!
You are a Rude Boy
We are Rude Boy
And being that you can brag!!

We are the Rude Boys
Far from being as toy
But we remain still Young!
Son of Sons (ad Lib.)

La Cucaracha

(Viva Zapata!)

(???/KB)

La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar
Porque no tiene, porque le falta
Marijuana que fumar

Ya se van los Carrancistas,
Ya se van para Perote,
Y no pueden caminar,
Por causa de sus bigotes.

La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar
Porque no tiene, porque le falta
Marijuana que fumar

Con las barbas de Carranza
Voy (a) hacer una toquilla
Pa(ra) ponérsela (a)l sombrero
Del señor Francisco Villa

La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar
Porque no tiene, porque le falta
Marijuana que fumar

La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar
Porque no tiene, porque le falta
Marijuana que fumar

Marijuana que fumar
Marijuana que fumar

Valras

(les vacances à la plage)

(KB/KB)

Les vacances à la plage
C’est pas fait que pour les chiens
Et pour le voisinage ça ne peut que faire du bien
Salué par son entourage,
Enfin vraiment en vacances
« Le Camping de la Plage » s’engage,
Votre séjour sera Byzance

+. Les, les Beaufs vont tous a Valras (x3)
Les vacances à Valras

Place 24 dans l’allé D, il plante sa caravane
Installe le barbecue chromé,
il a clairement la banane
La moustiquaire qui fait barrage
Est vachement a la mode
Bouteille de gaz et même chauffage,
Tout est vraiment commode
Et a la plage, l’après-midi,
Lunettes de soleil oblige
Il matte des culs se dandiner
Et des nibards d’assemblage
Il dédaigne avec mépris (car) amour-propre oblige
Les gros boudins passant sans arrêt,
Rêvant d’un petit limage

Les vacances à la plage
C’est pas fait que pour les chiens
Et pour le voisinage ça ne peut que faire du bien
Salué par son entourage,
Enfin vraiment en vacances
« Le Camping de la Plage » s’engage,
Votre séjour sera Byzance

Place 24 dans l’allé D, il fait chauffer les merguez
Hum, ça sent bon le manger
Pendant qu’elle place les chaises
Sa femme installe les couverts
Et a sucré les fraises
Et a sa place un tabouret car
Elle est vraiment trop obèse
Et a la plage l’après-midi, sur le ventre allongé
Tenir bon cette position même si
Le dos commence à cramer
Une érection de son Kiki, parfois, l’a embarrassé
A mater des seins et des fions que
Sa femme n’aura jamais

Les vacances à la plage
C’est pas fait que pour les chiens
Et pour le voisinage ça ne peut que faire du bien
Salué par son entourage,
Enfin vraiment en vacances
« Le Camping de la Plage » s’engage,
Votre séjour sera Byzance

Place 24 dans l’allé D, faut ranger la caravane
Enlever tout les piquets en écoutant
Francis Lalanne
Sa femme a la vaisselle,
Faut pas lui en demander trop
Car elle va sentir des aisselles si
Elle a trop de boulot
Un dernier tour l’après-midi,
Un dernier tour a la plage
Dans la mer un dernier pipi
Ça polluera pas plus la plage
Les vacances sont terminées,
Il est temps que l’on trace
En été ça n’a pas changé,
Les Beaufs vont tous à Valras

+. Les, les Beaufs vont tous a Valras (x3)
Les vacances à Valras

Et en été ça n’a pas changé,
Les Beaufs vont à Valras
Sur la plage ça n’a pas changé,
Y’aura toujours des pétasses
Au camping ça n’a pas changé,
On a toujours des sales places
Les embouteillages, fin juillet,
C’est toujours à ce moment qu’on trace

AdLib.

Les, les Beaufs vont tous a Valras (x3)
Les vacances a Valras

Paulette & José

(Un couple qui détonne !)

(KB/KB)
Ils se sont rencontrés
Un soir d’automne
Ils étaient faits pour se croiser
Comme personne
Ils auraient même pu se marier,
Lui et bobonne
Malheureusement la fatalité
Nous coordonne

La canne à la main,
José gène et bouchonne
Paulette, plein d’entrain,
Glisse entre les autochtones
Il y avait si peu de chance,
Qu’ils se rencontrent enfin
Durant leur difficile errance,
Leur voyage quotidien

C’est Paulette qui connue
Le premier contact
Recevant la canne tordue,
Façon Full-Contact
Loin d’être inquiet,
José lui demanda de faire attention
Un coup de boule bien placé,
Paulette calma son agitation

José Padeuil et Paulette Padebras
Un couple qui détonne !
Surpris mais pas sonné, José répondit
De sa canne argentée que l’air pourfendit
Mais fine comme une brindille,
Paulette ne bougea pas
Se mis en position d’aiguille,
Tous les coups elle évita

José, plus qu’énervé de son manque de précision
Agita sa canne de tous côté,
Sans aucune précaution
Son objectif était de faire le plus de dégâts
Ou au moins de repérer
Ou se trouve celle qui l’agressa

Quand à Paulette, même si elle n’a pas de bras,
N’est pas du genre à attendre
En se croisant les doigts
La jolie blondinette, loin de José, le contourna
Et telle une mitraillette,
D’une série de Kick, le martela

José Padeuil et Paulette Padebras
Un couple qui détonne !
[Solo] Roué de coups, José s’étale comme une crêpe
Paulette a décompressé sur sa tête de cèpe
Il aurait bien pu en rester là pour cette fois
A bien y repenser il aurait même du faire ce choix

José, d’une balayette, fit tomber paulette
Qui s’écrasa sur lui de tout son petit poids
A coup de dents, de cris, ils se tapèrent dans la joie
Déversant leur haine de cette tragique vie vaine

Quand précisément le sang commença à couler
Que les gens de partout vinrent les séparer
C’est les gendarmes qui mirent fin à ces ébats
Avec ce couple du tonnerre
Qui finit sa nuit au commissariat

José Padeuil et Paulette Padebras
Un couple qui détonne !

Ça ferait bien dans mon salon

(Les cons…)

(KB/KB)

Ils ont pété les plombs Ça chie de partout
Et grâce à la télévision On nous explique tout

Bombe H, Napalm Ça on connaît, on s’en fout
Sida, Famine Du déjà vu, c’est un peu mou

Je pense que ça ferait bien Dans mon salon
Une bonne petite guerre Dans ma télévision

C’est ce qu’a pensé Bush Un dimanche en allant
A la messe des pétroliers Aux mains blanches

Soyez heureux et souriez
Vous êtes pilotés par des psychopathes

Quand ils sont partis en Irak Ils ont bien dit : « C’est pour la paix »
Et non pour le pétrole, qu’ils vont là-bas Eux ils sont du bon coté

Attentats Suicides Ils l’ont dit au JT de
TF1, France 2 Alors c’est la vérité

Ça fera joli  Dans les rues de Paris
Quand les bombes pèteront Dans tout le pays

A la place d’un millénaire De haute technologie
Vous aurez des années De terreur, de furie

Soyez heureux et souriez
Vous êtes pilotés par des psychopathes
Soyez confiant, vous avez voté
En votre âme et inconscience

Je pense que dans mon CV ça ferait jolie
S’est imaginé Sarkozi

[Solo]

Il y a trop de cons un peu partout Ils se sont trop bien dispersés
Ils ne sont même pas organisés Agissant chacun à leur goût

Militaires, Policiers Et tous les patrons
Et même les ouvriers Les Politiques
On (y) trouve des cons

Ils envahissent les médias On comprend qu’ils sont nombreux
Grace à ça…

On travaille, on paye On meurt pour eux
On fait de ces cons Des gens heureux

Soyez heureux et souriez Vous n’êtes même pas un
Maillon de la chaîne
Vous êtes plutôt situé au niveau De la graisse qui huile les engrenages

Ecrasé par les rouages de la machine
Il ne reste plus que la haine…

Welcome to Funky Town

Gotta make a move to a town that’s right for me
Town to keep me movin’, keep me groovin’ with some energy

Well, I talk about it, talk about it
Talk about it, talk about it
Talk about, talk about
Talk about movin’

Gotta move on
Gotta move on
Gotta move on

A-won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?

Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?

Gotta make a move to a town that’s right for me
Town to keep me movin’, keep me groovin’ with some energy

Well, I talk about it, talk about it
Talk about it, talk about it
Talk about, talk about
Talk about movin’

Gotta move on

A-won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me to Funkytown?

Won’t you take me to Funkytown?
Won’t you take me down to Funkytown?
(Won’t you take me to) Funkytown?
Take me, won’t you take me?
I wanna go to Funkytown